Dégradation de l’état de santé de Younès Belkhdim, « le poète du peuple »

 


le poète du peuple  
Younès Belkhdim alias « Le poète du peuple » a été transféré à l’hôpital de la prison de Oukacha où il est enfermé depuis son arrestation le 30 mars dernier, lors d’un sit-in de solidarité avec Mouad Belghouat, Lhaqed, puis sa condamnation en mai à deux ans de prison ferme pour de prétendus actes de violences que seuls les policiers ont vus.

Son état de santé s’est nettement dégradé ces derniers jours. Le baroudeur du Mouvement 20 février, au physique de rugbyman, n’est plus que l’ombre de lui-même suite à la grève de la faim qu’il a entamée le 4 septembre 2012 et à la grève de la soif débutée il y a deux jours.

Selon sa famille, il reste toutefois déterminé à poursuivre son combat pour un Maroc de liberté, de dignité et de justice.

Outre la lettre rédigée du fond de sa cellule et dans laquelle le militant se disait « honoré et fier de payer, derrière les barreaux, le prix de la liberté.», a rédigé deux poèmes publiés sur Youtube.

Salah Elayoubi

Cet article a été publié dans badil tawri. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s