NON A LA PREDATION ORCHESTRÉE PAR LA MONARCHIE MAROCAINE

Soutien à la manifestation du 18 novembre contre le budget accordé au Roi du Maroc dans le projet de loi de finance de 2013.

Les signataires de ce communiqué, soutiennent l’appel à manifester le 18 novembre, devant le Parlement marocain, contre le budget attribué au roi, prévu dans le projet de loi de finance de 2013.

Le projet de loi de finance prévoit un budget pour le roi  qui s’élève à 2.576.769.000 Dirhams (L’équivalent de 232.980.922 Euros). Une somme colossale pour un pays dont le taux de pauvreté avoisine les 28% et les indicateurs économiques sont parmi les plus catastrophiques dans la région (chômage, dette publique, enseignement, …).

Par ailleurs, le coût  du roi et du palais, ainsi que les dépenses de l’armée, inscrits dans la loi de finance, passe inaperçu, au moment du vote au parlement marocain. Ce qui confirme, encore une fois, la domination de l’institution monarchique  sur la décision politique et la confiscation du débat public et justifie, en outre, la fortune du roi du Maroc, classée parmi les plus grandes du monde.

De même, nous dénonçons, avec vigueur, la politique de deux-poids-deux-mesures du gouvernement marocain, quand il appelle les marocain(ne)s à serrer la ceinture à cause de la crise économique  et se tait quant au budget du roi et du  palais.

Par ce communiqué :

  • Nous soutenons l’action du 18 novembre, organisée par les camarades du mouvement du 20 février, devant le parlement marocain, contre le budget accordé au roi.
  • Nous dénonçons la confiscation et l’absence du débat public au sujet du budget du roi considéré comme un tabou et une ligne rouge à  ne pas dépasser.
  • Nous dénonçons, aussi, la mainmise des holdings royaux sur l’économie  marocaine et nous appelons à une juste redistribution des richesses.
  • Nous rappelons que notre combat est pour un Etat démocratique de dignité, d’égalité, de liberté et de justice sociale. L’Etat marocain actuel, autoritaire et absolutiste, est loin de satisfaire nos revendications.

Signataires :

·        Le Mouvement marocain du 20 février Paris/IDF

·        Le Comité de Suivi du Mouvement Marocain 20 Février, Nord-France

·        Le Comité de soutien au Mouvement du 20 Février – Montpellier 

·        La coordination de soutien au mouvement de 20 février – Bruxelles

·        La coordination du mouvement du 20 février -Madrid

Cet article a été publié dans badil tawri. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s