Egypte : Emergence d’un mouvement anarchiste

Apparition d’un « Black Bloc » au Caire et ailleurs…

Un mouvement anarchiste égyptien émerge avec une vague de bombes incendiaires et des combats de rue

Le 24 Janvier 2013

Un cortège du Black Bloc ce soir au Caire, se préparant pour la confrontation avec les forces de sécurité près de la place Tahrir pour la célébration du deuxième anniversaire de la révolution.

Les anarchistes ont été présents en Egypte, avant, pendant et après la révolution, mais jusqu’à ce jour, ils n’avaient pas encore organisé un regroupement de masse sous la bannière de l’anarchisme. Les “Ultras” des équipes de football d’Egypte ont pendant des années été associés à des idées et actions anarchistes, et ils sont largement crédités d’avoir élevé le niveau de militantisme qui a fait tomber le gouvernement Moubarak en février 2011.

La nuit dernière, l’anarchisme a quitté les murs graffités, les petites conversations et les forums en ligne de l’Egypte, et est apparu au grand jour au Caire, en se déclarant comme une nouvelle force dans la révolution sociale en cours, déclenchée il y a deux ans, avec plusieurs bombes incendiaires lancées contre les bureaux des Frères musulmans.
Plus tard, le gouvernement a fermé les pages Facebook du « Black Blocairo » et « Egyptian Black Bloc », mais elles ont été relancées.

« Attendez nos prochaines attaques comme réponse à la fermeture de notre page officielle… » ont- ils écrits dans un communiqué mis en ligne ce matin (traduit ci-dessous).

Aujourd’hui, le Black Bloc a fait sa première apparition en masse sur la place Tahrir, et, peu de temps après, ils ont attaqué à la bombe incendiaire le Conseil de la Choura (Parlement égyptien), ont démoli une partie des murs de barrières antiémeute menant à la place Tahrir, et, avec d’autres, ont engagés dans le combat contre les forces de sécurité.

Ces déclarations et actions sont en préparation pour le lendemain du deuxième anniversaire de la révolution, et pour ce que certains appellent « un tout nouveau niveau » de la protestation en Egypte.

L’anarchisme et le concept du Black Bloc ont pris de l’importance ces derniers mois à travers l’Egypte. Ils sont issus de divers regroupements/cercles anarchistes qui ont conflué et fusionné pendant la période révolutionnaire. Une méfiance massive envers tous les partis politiques parmi la jeunesse, une critique acerbe du rôle de la religion dans la gouvernance et l’inspiration de la résistance anarchiste dans le monde (surtout symbolisée par la révolte en Grèce fin-2008) ont aidé à cette catalyse.

Ci-dessous, la déclaration du « Black Blocairo » à propos de la fermeture de leurs sites Web, leurs attaques à la bombe incendiaire contre les bureaux du gouvernement, et leurs appels à la révolte :

Hier et après, nous avons terminé notre intervention, nous avons rencontré quelques-uns des mouvements révolutionnaires et nous avons décidé de nous unir ensemble dans nos prochaines attaques, en conséquence de quoi nous avons mené nos deux premières attaques, comme nous vous l’avons dit hier :

1 – En incendiant le bureau du site « Ikhwan Online » (les Frères musulmans)

2 – En incendiant le bureau de Ikhwan dans la rue Al-Manial au Caire.

Et nous avons annoncé notre révolution à partir d’aujourd’hui à la place Al-Tahrir jusqu’à ce que l’Egypte et son peuple obtiennent leurs droits !

Vie digne, Liberté et Justice sociale !

Black Blocairo, Les Hooligans

Attendez nos prochaines attaques comme réponse à la fermeture de notre page officielle…

 

Cet article a été publié dans badil tawri. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s