Le 7 février : procès d’ Amina Mourad et Benasser Ismaini, à Ouarzazate

 
Solidarité avec Amina Mourad et Benasser Ismaini, coordinateurs du mouvement des victimes des micro-crédits de la région de Ouarzazate
Un procès 12 fois reporté :
Amina Mourad et Benasser Ismaini, les deux coordinateurs du mouvement des victimes des microcrédits de  la région de Ouarzazate sont convoqués au tribunal de Ouarzazate le 7 février 2013.
Leur procès a été reporté 12 fois.
Ils sont trainés en justice pour avoir défendu, rassemblé les victimes des microcrédits dans leur région et mis à nu les abus des organismes des microcrédits. Le mouvement des victimes des microcrédits se développe à d’autres régions, notamment dans la petite ville de Er Rich. (Voir ci dessous le communiqué *.)
 
Ce procès intervient, alors que la région de Ouarzazate connaît un mouvement de luttes d’une ampleur sans précédent.
 La région de Ouarzazate tournée vers le tourisme est touchée de plein fouet par les conséquences de la crise économique. Fermetures d’hôtels, licenciements de nombreux travailleurs des secteurs liés au tourisme, chômage important notamment des jeunes.
Les grèves importantes qui avaient éclaté dans les mines de Bouazare, exploitées par le groupe MANAGEM, filière du Holding ONA appartenant au roi, ont reçu un soutien massif des populations, des mouvements sociaux, notamment des jeunes chômeurs du mouvement de l’ANDCM . Cette grève historique des mineurs syndicalistes CDT avait été violemment réprimée. L’arrestation  de 4 mineurs syndicalistes et d’un jeune de l’AMDH avait soulevé un mouvement de soutien local, régional et international, suite auquel ils ont été libérés après 10 jours de prison.
 
Face aux mobilisations, militarisation et offensive sur le mouvement syndical et social.
Les corps d’intervention quadrillent la région et terrorisent les militants, notamment les syndicalistes de la CDT qui sont visés : 300 syndicalistes CDT ont été licenciés suite aux grèves des mineurs, des travailleurs dans les hôtel et une société de gaz.
Malgré tout cela, le mouvement se poursuit, une coordination avec les secteurs en lutte, le mouvement social et syndical se met en place.
Ce jeudi 7 février, lors du procès Amina Mourad et Benasser Ismaini , le mouvement syndical, les partis politiques et mouvements sociaux de la région appellent au soutient et à la mobilisation avec la lutte des victimes majoritairement des femmes, contre les microcrédits.

 

—————————————
  Le mouvement des victimes contre les microcrédits se développe et s’organise dans la petite ville d’Er Rich
 
Les faits :
La petite ville d’ER Rich, proche de Midelt, ville et région pauvre, le nombre de victimes des microcrédits  n’arrête pas de gonfler. Ces derniers temps l’association des victimes a enregistre plus de 20 000 victimes et le nombre continue de gonfler. Les victimes de l’escroquerie sont majoritairement des femmes et enfants.
Ainsi la région d’Er Rich, comme la région de Ouarzazate, s’organise et une tentative de coordination des victimes des microcrédits se met en place.
Les organismes de microcrédits soutenus par des représentants de l’autorité locale, ont peur de ce mouvement populaire qui dénonce les escroqueries et réclame justice. Ils craignent  d’être trainés devant les tribunaux comme à Ouarzazate.
Pour éviter donc un nouveau scandale, les organismes de microcrédits se sont dépêchés de porter plainte contre les victimes des microcrédits. Et c’est  le chauffeur du Juge en personne qui a distribué les plaintes et a menacé les victimes.
Les victimes s’organisent en association et rejoignent le mouvement des victimes contre les microcrédits dans la région de Ouarzazate. 
 
Pour rappel : Le procès de Amina Mourad et Nasser les deux meneurs du mouvement des victimes des microcrédits de  la région de Ouarzazate a été reporté au 7 février 2013. Ils trainés en justice pour avoir défendu les victimes dans leur région.
Manifestons notre soutien  avec cette lutte exemplaire, permettre de la populariser et médiatiser pour rompre le silence.
Cette lutte est importante, c’est la lutte des pauvres contre les puissants, c’est la lutte contre ceux qui détiennent tous les pouvoirs pour écraser les peuples.
Par Souad G., 6/2/2013

 

 Ci joint communiqué                                                                                                         Ouarzazate le 05/01/2013
 
 
 
Victimes de microcrédit
 
         Au Maroc
 
  Soutien national
 
Déclaration :
Soutien aux victimes des microcrédits de la ville d’Er Riche
Les victimes des microcrédits de la ville d’Er Riche se révoltent contre les organismes des microcrédits qui sont soutenus par les représentants du pouvoir local. Elles dénoncent les pressions morales et matérielles subies : dernièrement le chauffeur du Juge a été chargé de distribuer les plaintes aux victimes et les a menacé. Pour avoir  dénoncé ces organismes qui ont volés, conduits à la ruine, dispersé des familles entières , jeté  femmes et enfants dans les rues, des pressions fortes sont exercées sur les victimes des microcrédits pour étouffer leurs voix.
 
L’Etat continue à faire la sourde oreille, refuse d’entendre les victimes des microcrédits de peur de voir étaler sur la place publique les scandales, de peur d’ouvrir des procès pour juger les responsables, de peur de voir s’ouvrir un large front de luttes contre la corruption et les corrompus et ceci dans un climat d’insurrections que vit la région en ce moment.
 
C’est pourquoi nous déclarons  à l’opinion publique locale, nationale et internationale ce qui suit :
 
Nous condamnons :
–    ce simulacre procès que vivent les victimes de microcrédit dans la ville d’Er Riche
 
–  Nous dénonçons :
–   La non ouverture d’une enquête nationale sur ce dossier malgré nos nombreuses demandes
–   L’alliance entre le lobby financier et l’autorité et la justice : ainsi quand  le juge envoie son chauffeur de juge pour exercer pressions et menaces sur les victimes ! Ceci  viole tous les lois du système juridique marocain et montre aussi  la nature de la justice marocaine et  toutes les manipulations en cours.
 
Nos revendications :
  • Ouverture d’une enquête sur ce simulacre procès contre les victimes de microcrédits de la ville d’Er Riche
  • Jugement  tous ceux qui sont impliqués dans la violation des lois.
  • Assurer une indemnisation matérielle et morale des victimes
 
Nous appelons tous les acteurs de la société civile, les militants  et politiques au niveau national et international à nous soutenir pour combattre la corruption, les corrupteurs et tous ceux qui les appuis.
 
 
 
Plutôt mourir que
 

Vivre dans l’humiliation

URL Source : http://solidmar.blogspot.be/2013/02/le-7-fevrier-proces-d-amina-mourad-et.html

Cet article a été publié dans badil tawri. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le 7 février : procès d’ Amina Mourad et Benasser Ismaini, à Ouarzazate

  1. Mari dit :

    salam!
    ana taliba amrikiya wa kndir ba7th 3la qrud sughra fimaghrib. bghit nhdr ma3kum 3la hadi mouduowa3 muhima. wach 3ndkum email wala facebook wala numiro telephone?
    chukran,
    mari

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s