Le rappeur et le poète du M20F de Casablanca sont sortis de la prison Oukacha après minuit par la porte des artistes

Libérations de   Mouad Haked le rappeur du M20F et Younes Belkhadim, le poète ont été libérés hier soir en catimini vers minuit de la prison de Oukacha à Casablanca.

Mouad et Younes ont purgé l’intégralité de  leur peine. Ils devaient être libérés ce matin vendredi 29 mars. Pour empêcher l’accueil devant la prison des proches, des amis, des militants pour les recevoir en héros, le makhzen a trouvé une astuce pour éviter les slogans et rassemblements: ils sont sortis par la porte des artistes.

Rappel :
Mouad Belghouat, Lhqed (l’indigné) : Icône du M20F, ce rappeur de 24 ans a payé chèrement son engagement politique dans le mouvement et dans les paroles de ses chansons. Un véritable plaidoyer contre la servitude, la corruption, un appel à la révolte. Le pouvoir s’est acharné à le faire taire , très populaire dans son quartier dit « Oukacha », du nom de la prison  où la plupart des jeunes de ce quartier périphérique de Casablanca, croupissent . Mouad avait été emprisonné une première fois durant quatre mois suite à un simulacre de procès pour «coups et blessures», il sera de nouveau arrêté le 29 mars 2012, mais cette fois pour «atteinte à un corps constitué» et plus précisément la police. Un montage d’une vidéo anonyme sur une de ces chansons postées sur Youtube lui vaudra ce nouveau procès. Lhqed  a été condamné 11 mai 2012 à un an de prison ferme et à une amende de 1 000 dirhams (90 euros).


Younes Belkhadim, le poète du M20F. Il a été arrêté le 30 mars 2012 alors qu’il participait à un sit-in de soutien à Lhaqed. .Younes sera  condamné le 18 mai 2012,  à 2 ans de prison ferme et 5000 DH (400 euros) d’amende pour «destruction de biens publics et insulte à des agents de l’autorité». En Appel, sa peine a été réduite à 8 mois de prison ferme mais l’amende a été doublée( 10 000 DH). Certains poèmes de Younes  sont repris en  slogans durant les manifestations du M20F.
Des voix que le pouvoir cherche à briser. Malgrè prison et procès fabriqués, les voix et écrits de Mouad et Younes ne sont que plus lu et entendus dans toutes les villes et villages à travers le Maroc. La lutte continue , nous ne lâcherons pas.

 

Une situation sociale explosive :

Leur libération intervient dans une situation sociale explosive. Le pouvoir a beau réprimer, tabasser, intimider, emprisonner, les mouvements de contestations se multiplient et se développent dans toutes les régions du Maroc. Le pouvoir marocain qui voudrait  afficher une image de pays tranquille, d’exception dans la région embrassée par les révolutions en cours et les contres révolutions, par les guerres contre les peuples et les interventions néocoloniales au Mali, et continuer à soutirer de l’argent pour  des pays alliés et amis. Pouvoir continuer à mâter les révoltes depuis maintenant plus de deux après le déclenchement du M20F, exige un énorme budget pour le bâton et également pour la carotte .Les fausses solutions pour palier à la crise et la retarder ne peuvent durer éternellement.

La répression ne n’arrète pas :

Les forces de répression sont déployées au moindre rassemblement, sit in, Le pouvoir tient à montrer une image de pays calme et serein dans un contexte de crise économique exacerbée, de mesures anti populaires menées par un gouvernement dirigé par un premier ministre PJD largement désavoué. Les mouvements des diplômés chômeurs poursuivent une lutte acharnée , manifestent non stop malgré la violence de la répression et continuent à  exiger du travail. Les grignotages des maigres acquis sociaux , remises en question du droit de grève ont poussé à une marche unitaire pour la dignité appelée par les syndicats CDT, FDT, rejoints par un front large de contestation  ce dimanche 31 mars à Rabat.

A quelques jours de la visite officielle du Président français François Hollande, prévue le 3 et 4 avril 2013, le makhzen voudrait se donner bonne figure.

Souad Guennoun, 29 mars 2013

Cet article a été publié dans badil tawri. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s