Adieu Moumen

 

Moumen Chbari (Photo DR)

Moumen Chbari (Photo DR)

 

Notre ami et camarade Moumen Chbari, un historique de l’extrême gauche marocaine qui a passé de longues « vacances » en prison grâce à la haute sollicitude du défunt « Sidna », le tyran Hassan II, est décédé ce matin chez lui à Casablanca.

 

En dépit des vicissitudes de la vie, Moumen n’a jamais renié ses convictions premières et alors que d’autres « gauchos » cédaient aux sirènes du Makhzen et des prébendes, il a préféré continuer son petit bonhomme de chemin idéologique chez Annahj Addimocrati, la formation politique héritière du groupe marxiste Ilal Amam (En avant).

 

Après quelques alertes et une opération, Moumen aurait dû surveiller mieux sa santé, mais il a préféré passer outre les conseils donnés par plusieurs fidèles amis qui l’aiment, qui l’aimaient bien.

 

Il a été terrassé ce matin par une crise cardiaque qui a été plus létale que les années de geôle passées dans différentes prisons de ce royaume malheureux.

 

Je ne sais pas s’il existe un paradis spécifique pour les gauchistes impénitents, mais s’il en existe un, Moumen y est déjà.

 

Ali Lmrabet

 

URL courte: http://www.demainonline.com/?p=26771

Cet article a été publié dans badil tawri. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s