Jacob Cohen révèle la face cachée d’André Azoulay

 
Article | 8. novembre 2013 – 14:05
Jacob Cohen. D. R.
Jacob Cohen. D. R.

Connu pour son combat antisioniste et son engagement pour la cause palestinienne, l’écrivain marocain de confession juive Jacob Cohen s’est livré, le moins qu’on puisse dire, à une véritable mise à nu du tonitruant conseiller du roi du Maroc, André Azoulay. Ce dernier, qui s’est aventuré à lancer des accusations à l’emporte-pièce contre l’écrivain et à tenter de le discréditer auprès de certains services du Mossad, a eu droit, cette fois-ci, à une réplique foudroyante. Nombre de facettes du plus anti-algérien des Marocains y sont dénoncées et dans le détail. Traitant son pourfendeur de sayan, c’est-à-dire un juif sioniste qui «collabore avec les institutions sionistes, le Mossad en particulier, pour promouvoir les intérêts de sa patrie de cœur», Jacob Cohen dévoile à l’opinion publique les «relations particulières» qu’entretient Azoulay avec certains dirigeants arabes dans l’entreprise d’intermédiation entre ces derniers et les services de renseignement israéliens. «Dans le cas de M. Azoulay, sa «contribution» a consisté à tisser patiemment et profondément des liens entre les responsables israéliens et des hommes politiques arabes en général, et marocains en particulier, pour favoriser ce qu’on appelle euphémiquement une meilleure compréhension, mais en réalité pour ancrer la présence israélienne dans les cercles dirigeants arabes, la rendre normale, utile même, et finalement incontournable». Les affirmations de Jacob Cohen corroborent en tout cas les révélations faites récemment par l’ancien chef des renseignements militaires israéliens et, de surcroît responsable de l’Institut israélien de recherche sur la sécurité nationale, le général Amous Yadlin à propos du «placement» d’agents d’infiltration et de manipulation dans 11 pays arabes, grâce à «de nombreux collaborateurs locaux» dans ces mêmes pays. Il n’y a nul doute qu’André Azoulay fait partie de ce contingent d’agents du Mossad, surtout que le général israélien confirme l’étendue des infiltrations dans un pays comme le Maroc pour tenter, dit-il, «d’atteindre l’Algérie, un pays qui, d’après lui, lui reste inaccessible». Israël compterait d’ailleurs dans le royaume chérifien près de 300 hommes (entre agents et collabos marocains), dont la mission première est de cibler l’Algérie, le Maroc étant déjà acquis au régime sioniste. Dans le même ordre d’idées, l’écrivain Jacob Cohen estime qu’Azoulay «joue depuis plus de 20 ans le rôle d’éminence grise, intermédiaire discret et utile pour tisser ces liens qui échappent au commun des mortels et qui font une politique». A ceux qui pourraient être tentés de dire que cette «relation» tendrait à la paix dans la région, l’écrivain réplique par une description chiffrée de l’évolution de la colonisation israélienne dans les territoires occupés. «Le régime sioniste a fait son trou dans les sociétés arabes sans rien lâcher sur sa politique. La Cisjordanie est dépecée, quadrillée, harcelée. Le nombre des colons sionistes est passé en 20 ans de «pourparlers» publics ou secrets de 150 000 à 550 000, soit 350% d’augmentation.» Selon Jacob Cohen, «l’arnaque sioniste a été, et est toujours, de faire croire aux négociations et à la volonté de paix, en comptant sur les sayanim, comme M. Azoulay, et leurs complices arabes, pour répandre cette atmosphère de dialogue, d’embrassades, de progrès». «Qu’a fait M. Azoulay depuis ce temps pour combattre l’occupation, les destructions, les détentions arbitraires, l’annexion de Jérusalem, la répression brutale à Gaza, etc. ?» s’interroge à ce propos l’écrivain qui raille, à cette occasion, la déclaration du conseiller du roi du Maroc quant à son soutien à la création d’un Etat palestinien. «Eh bien ! ironise l’écrivain, il n’est pas le seul, il est même en bonne compagnie. Bush, Sharon, Blair, Sarkozy, Netanyahou… ils sont tous pour un Etat palestinien. Mais ils attendent que les Palestiniens soient mûrs pour accepter un Banthoustan à l’ombre d’Israël.» Jacob Cohen appelle, d’ailleurs, à cesser «cette hypocrisie», car, selon lui, «les pro-Palestiniens à la sauce Azoulay et autres complices arabes se cantonnent dans des incantations sur le dialogue, la paix, les deux Etats, mais ferment les yeux sur le reste, car leurs intérêts sont indissolublement liés à ceux de l’Amérique impériale en général et de son vassal impérial au Proche-Orient en particulier».
Amine Sadek
Lire la réponse de Jacob Cohen ici
Voir également : Un mail codé dévoile le véritable auteur des livres contre l’ANP à l’instigation des services marocains et français

Cet article a été publié dans badil tawri. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s